Sélectionner une page

En psychologie américaine on parle souvent de “Priming” qu’on peut traduire par amorçage ou ancrage. Un moyen de reprogrammer ton cerveau pour changer tes habitudes et atteindre tes objectifs. Cette technique mentale prépare notre cerveau pour qu’il réagisse différemment, de façon automatique et inconsciente, vers un but voulu.

Comment ça marche ?

Tu as surement entendu parlé de nos deux cerveaux. Toutes les pensées conscientes constitue ton cerveau conscient : “Je vais faire ceci” ou “Je ne fais pas ça” etc. Ton inconscient c’est tout le reste : tout ce qui se passe dans ta tête sans que tu le saches. C’est ton côté obscur !

Clifton Mitchell, formateur clinique international, propose sa théorie de la pensée dominante. Ton inconscient influence la plupart de tes attitudes et actions. Or, c’est ta pensée dominante qui gouverne ton inconscient et tu peux précisément choisir ta pensée dominante. Le principe à retenir est le suivant.

Ton esprit va dans la direction de ta pensée dominante que ta pensée soit positive ou négative.

Finalement, ton inconscient, tout ce qui est automatique dans ta tête, oriente la plupart du temps tes comportements et actions. Par exemple, si tu te dis “Je vais à la bibliothèque” tu vas marcher jusqu’à la bibliothèque de ton quartier sans te poser de questions (tu connais déjà le chemin). Ton cerveau est en mode automatique.

Or, ton inconscient est gouverné par tes pensées dominantes et il ne prend pas en compte la négation. Par exemple, si tu te dis “Ne bois pas”, ton inconscient va penser au mot boire et tout ce qui est associé (par association d’idées) : alcool, eau, café, bars, vodka pomme etc. Donc si tu te dis “Ne bois pas” tu va probablement boire !

Le problème c’est que beaucoup de gens pensent régulièrement “Ne fais pas si, Ne fais pas ça..” Comme les parents qui disent à leurs enfants “Ne cours pas ! Ne touche pas à ça !” Etc. Leurs pensées dominantes sont tournées vers ce qu’ils ne veulent pas.

En pensant le plus souvent possible à ce que tu veux, à la forme affirmative (ou positive) tu vas programmer ton cerveau à atteindre tes objectifs. Clifton propose 4 étapes simples à mettre en oeuvre.

  1. Définir ce que tu fais actuellement

    Cette première étape te permet de prendre conscience des comportements ou attitudes actuel(e)s que tu veux changer. Tu peux facilement lister : Je fume. Je reporte au lendemain. Je me mets en colère pour telle ou telle raison. Je stresse quand je dois parler en public. Etc. Normalement, cette étape et facile à réaliser. C’est l’occasion d’être honnête avec toi même. Elle permet de voir la vérité en face même si cette vérité te dérange. Reconnaître tes torts ou défauts va te permettre d’avancer. Tu peux passer relativement vite à l’étape suivante.
  2. Définir précisément l’opposé positif de ce que tu fais actuellement

    C’est l’étape la plus importante. C’est maintenant que tu créés une nouvelle pensée dominante, spécifique, précise, sous forme de mots qui définissent ce que tu fais quand tu as atteint l’objectif ou l’état désiré. On peut dire que c’est la clé de voûte de ton schéma mental qui va influencer tes actions futures. Le choix des mots est important. Les expressions du type “Je vais ceci” ou “Je vais faire cela” sont loin d’être parfaites, elles ne sont pas précises ni situées dans le présent. Dis toi que le futur n’existe pas. Tu dois imaginer et mettre des mots sur ce qu’est la version idéale de toi même en ce moment. Qu’est-ce que mon moi idéal est en train de faire maintenant ?
    Voici un exemple. Quel est l’état d’esprit de mon moi idéal non-fumeur ? Toute affirmation du type : “J’arrête de fumer”, “Je ne fume plus” ou “Je suis non-fumeur” est à bannir. Pourquoi ? Elles font toutes penser au fait de fumer. Ton inconscient va alors penser à tout ce qui est associé à la cigarette (plaisir, pause détente etc.). En réalité, ce genre d’affirmations t’enfonces et tu risques fort de replonger !
    A l’opposé, tu peux créer des affirmations qui décrivent un état d’esprit qui ne peut pas exister si tu fumes comme : “Je respire de l’air frais, Je respire de l’air pur, Je suis en pleine forme, J’embrasse bien, Je vis plus longtemps, Je suis un modèle pour mes enfants” etc. Répéter ces affirmations te mettent dans un état d’esprit dans lequel il n’est pas possible de fumer.
    Il est important de créer des affirmations qui ont du sens pour toi et qui représentent vraiment pour toi l’opposé du comportement que tu veux changer. Plus cette affirmation représente pour toi une motivation émotionnelle forte à changer (emotionnally compelling reason to change) plus elle va t’aider à réaliser ton objectif. Quelle affirmation représente le mieux ce que ton moi parfait serait déjà en train de faire à ta place ?
  3. Créer une affirmation au présent de ton nouveau comportement positif

    Clifton Mitchell parle même de programmation mentale et compare notre cerveau à un ordinateur. Sur internet si tu n’entres pas exactement la bonne adresse de site web (là où tu veux aller / ton objectif) tu n’iras nulle part.
    Pour agir au maximum sur ton subconscient tes affirmations doivent être au présent de l’indicatif. Tu affirmes texto l’exact opposé de ton comportement actuel indésirable. Donc au présent. Tes affirmations doivent affirmer que tu es en train de faire pour réaliser ton comportement désiré.
    De même, toutes les expressions qui expriment ‘ton désir de’ telles que “Je désire ceci, J’ai besoin de cela, Je dois faire ceci, Je veux faire cela, J’aimerais faire ceci, J’espère cela” ne sont pas efficaces. Tu parles de cette manière de choses que tu n’auras ou feras peut être jamais.
    Tes affirmations doivent initier l’action, maintenant, tout de suite. Relis tes affirmations et si besoin modifie les pour qu’elles correspondent précisément à ton comportement idéal.
  4. Répéter tes affirmations 500 à 1000 fois par jour régulièrement pendant des mois

    C’est certainement l’étape la plus difficile. Reprogrammer ton mental prend du temps. Des mois de répétitions constantes sont nécessaires pour ancrer ton nouveau schéma mental. Il faut bien te rendre compte que tu as nourris pendant des années tes habitudes et comportements. Le changement prend donc un certain temps. La recherche l’a confirmé depuis plusieurs dizaines d’années. Ton subconscient est programmé via la répétition que tu en ai conscience ou non (mêmes actions / schémas mentaux en boucle = même résultats). La question est : Que programmes-tu constamment dans ton esprit ?
    En résumé, plus ton mental conscient répète plus ton subconscient passe à l’action. Tu deviens ce que tu répètes. La répétition permet l’automatisation. Les publicitaires, partis politiques, religieux, fanatiques et escrocs l’ont bien compris. Si tu ne prends pas le temps de programmer ton subconscient à faire ce que tu désires, quelqu’un d’autre le programmera à faire ce qu’il désire.

Ta vie n’est pas prédéterminée jusqu’à ce que tu crois qu’elle l’est.

Je suis libre et infini. Et toi ?

Résumé du livre Priming : Programming the Mind for Habit Change & Success. Merci à son auteur, Clifton Mitchell, pour ce fabuleux livre !

#sportsauvage