Depuis ton premier souffle tu respires à chaque instant. La plupart du temps tu n’as pas conscience de ta respiration. Pourtant, 65% de ton corps est composé d’oxygène. L’air que tu respires est le premier carburant de tes cellules. Il est essentiel pour assimiler les nutriments pendant la digestion. L’asphyxie c’est le mort en quelques instants. La respiration est la seule fonction à la fois végétative et somatique de ton organisme. Tu respires la plupart du temps sans t’en rendre compte. Pourtant, tu peux à tout moment prendre le contrôle de ton souffle. Le pranayama est la branche du yoga qui vise le contrôle du souffle.  

Le diaphragme en mouvement sur lequel repose le coeur et les poumons.

Revitaliser tes organes avec la respiration

Le cœur et le diaphragme sont les muscles les plus puissants et actifs de l’organisme.

Le diaphragme c’est la barrière entre la partie supérieure et la partie inférieure de l’abdomen. Sur ce muscle repose les poumons et le cœur. Les autres organes sont dans la partie inférieure. Le diaphragme ne se repose qu’entre l’expiration et l’inspiration : le moment où nos poumons sont vides. La respiration complète renforce et assouplit le diaphragme. Les organes de l’abdomen sont massés et fonctionnent mieux. La digestion est favorisée et la circulation sanguine est améliorée.

Utiliser tout ton potentiel respiratoire

Les femmes ont tendance à respirer uniquement au niveau des clavicules tandis que les hommes ont tendance à respirer uniquement du ventre. Ces respirations incomplètes peuvent être sources de santé fragile surtout pour les personnes sédentaires. Il est vrai que tu respires le même volume d’air en respirant superficiellement. Mais une respiration profonde permet de rejeter plus de CO2 et de fixer plus d’O2 en sollicitant toute la surface alvéolaire. Cette surface avoisine les 100 mètres carré soit la surface d’un terrain de tennis. Selon certains auteurs la respiration complète est jusqu’à 20 fois plus bénéfique.

Respirer par le nez pour faire le plein d’air pur

On est fait pour respirer par le nez. La bouche est normalement réservée aux efforts violents. La respiration par le nez permet de purifier, réchauffer et humidifier l’air qui sera reçu dans les meilleures conditions par l’organisme. Le nez est aussi le principal capteur de prana, l’énergie vitale des yogis.

Pourquoi je te raconte tout ça ? Les yogis pratiquent depuis des milliers d’années des techniques de respiration pour conserver leur santé et vivre longtemps. Le yoga repose sur la respiration complète. Une fois qu’on maîtrise cette respiration on peut apprendre d’autres techniques spécifiques.

Respiration complète pour faire le plein d'air pur
Maintenant place à la pratique…

Pratiquer la respiration complète

Tu peux la pratiquer à tout moment couché sur le dos, assis ou debout. L’important est de maintenir ta colonne bien droite et ta sangle abdominale contrôlée. Tes abdos sont contractés pendant tout le cycle de respiration.

Phase 1 : L’expiration totale

C’est RECHAKA pour les yogis. C’est la phase la plus importante car elle prépare à l’inspiration complète.

Expirer lentement et profondément pour vider les poumons à fond. L’air vicié sera complètement expiré puis remplacé par l’air pur pendant l’inspiration. En fin d’expiration la contraction des abdos fait remonter le diaphragme au maximum pour rejeter les derniers restes d’air et masser les organes. Le ventre est légèrement creusé.

On peut prononcer le son OM des yogis (mentalement ou à haute voix) qui rend l’expiration lente, régulière et continue.

Phase 2 : La rétention à vide

C’est SUNIAKA pour les yogis. C’est l’unique moment pour relaxer ses muscles respiratoires, surtout le diaphragme. Juste après l’expiration, la rétention avec les poumons vides relaxe, calme et favorise le sommeil. Le simple enchaînement d’une expiration complète suivie de la rétention à vide permet de s’endormir facilement. Cette rétention ne présente pas de risque particulier pour toute personne en bonne santé. Tu peux la pratiquer à tout moment. 

Phase 3 : L’inspiration complète

C’est PURAKA pour les yogis. Elle comporte 3 étapes qui se fondent en un seul mouvement continu, silencieux et sans à-coups.

>>Etape 1 : L’inspiration abdominale

Inspire lentement en gonflant légèrement ton ventre comme un arc. Tes abdominaux restent actifs. La respiration ventrale stimule particulièrement le massage de tes organes de l’abdomen et ta digestion.

>>Etape 2 : L’inspiration costale

Continue à inspirer lentement en gonflant tes côtes comme un accordéon. Ta cage thoracique s’élargie. La respiration costale purifie ton sang, améliore ta circulation sanguine et calme ton cœur.

>>Etape 3 : L’inspiration claviculaire

Continue à inspirer sans forcer en bombant la poitrine. Tes clavicules se soulèvent et ton ventre se rentre légèrement. La partie supérieure des poumons est maintenant remplie. Tu es gonflé au maximum comme un ballon. La respiration claviculaire renforce et nettoie la partie supérieure de ta poitrine.

Phase 4 : La rétention à plein

C’est KHUMBAKA pour les yogis qui pratiquent de nombreuses variétés de rétention selon leurs objectifs. Bloque seulement quelques secondes ta respiration avec tes poumons pleins. Les rétentions à poumons pleins nécessitent d’acquérir certaines techniques pour pratiquer en toute sécurité. Je t’expliquerai ces techniques dans d’autres articles.

Le plus important pour l’instant est de te concentrer sur l’inspiration et l’expiration en retenant que le cycle complet d’une respiration est en 4 temps.

Respirer mieux partout et tout le temps

Ensuite, le cycle recommence. Expiration. Rétention vide. Inspiration. Rétention pleine quelques secondes. Etc.

Les asanas qui sont les postures du Hatha yoga se pratiquent avec cette respiration contrôlée. Tu inspires en initiant le mouvement et tu expires en désamorçant le mouvement. Tu peux aussi pratiquer à tout moment : au travail, pendant tes déplacements, chez toi, au resto etc…

A chaque fois que je pratique la respiration complète, je me sens plus relaxé, énergisé et concentré. 2 ou 3 respirations me rendent déjà euphorique. Je sens l’énergie circuler jusqu’au bout de mes doigts. J’ai comme un shoot d’endorphine. En même temps, j’ai l’esprit clair. Je ne prends pas de drogue. Je suis simplement shooté à l’oxygène atmosphérique et j’aime ça !

Et toi ça te fait quoi ?

Clique ici pour en savoir plus sur le pranayama !

Clique ici pour découvrir les livres d’André Van Lysebeth ! Et de B.K.S. IYENGAR sur le Pranayama !

Un livre complet que je consulte régulièrement pour mes exercices de yoga.

Respiration complète méditation yoga en plein air

#respiration #yoga #pranayama #deepbreath #sportsauvage