C’est avec grand plaisir que j’ai découvert Krishnamurti. Son livre Total Freedom: The Essential Krishnamurti nous livre l’essentiel de sa pensée spirituelle. Les réponses à nos interrogations sur la vie sont à portée de mains, ou plutôt entre nos mains depuis toujours. Pour le philosophe la seule façon de trouver des réponses qui ne sont pas d’autres illusions est de regarder en soi même. Il ne donne aucune recette miracle mais suggère de faire preuve d’esprit critique et d’agir en conscience.

L’environnement nous façonne autant que nous le façonnons

L’environnement représente notre monde, tout ce qui est extérieur à soi. Depuis des milliers d’années nous avons transformé le monde qui nous entoure pour le meilleur et pour le pire. Nous avons utilisé l’environnement à notre profit et l’avons transformé à notre image. Aujourd’hui, plus que jamais, nous voyons les conséquences de nos actions sur la nature. Notre planète suffoque et nous avec. Notre environnement dépend de nous mais nous influence également. Notre liberté dépend de notre environnement.

Le conflit intérieur nous réveille

C’est lorsque nous souffrons que nous avons le plus conscience d’un conflit intérieur. Ce conflit existe entre l’environnement et le soi. L’environnement englobe le passé et le présent. Ce passé influence nos actions présentes et futures mais nous n’en avons pas conscience. La souffrance que nous ressentons découle de cet inconscient qui lie notre futur. Nous sommes comme des marionnettes dirigées par notre vécu, nos expériences, nos appartenances politiques, religieuses, ethniques etc. Comment se libérer ?

La prise de conscience nous libère

La souffrance nous fait prendre conscience de toutes ces expériences passées qui nous emprisonnent. Ainsi, la souffrance nous libère de tout ce poids inconscient sur lequel on n’avait pas de prise. Prendre conscience c’est faire face à sa souffrance et comprendre d’où elle provient. Nous accusons l’environnement qui nous entoure : notre collègue de travail, nos relations, notre société etc. Nous sommes dans la réaction et non dans l’action. En faisant face et prenant du recul sur soi nous prenons conscience. Cette prise de conscience libère l’esprit créatif. Cette créativité fleurit à chaque instant. Notre liberté est dans le moment présent.

L’esprit créatif s’ancre dans le présent

En restant conscient nous avons accès à la liberté totale selon Krishnamurti. Cette liberté totale c’est l’accès à notre esprit créatif qui ne se repose que sur lui même pour créer. Nous sommes détaché de l’environnement et créateur à chaque instant. A l’opposé, le monde que nous avons construit repose sur l’accumulation et la possession. Nous devons posséder pour exister, être accepté et être aimé. L’esprit créatif n’à que faire de ce fardeau. Il n’existe que dans l’instant présent. L’éclair de génie se révèle en un instant.

La peur éteint notre esprit créatif

Faire face à ses peurs est la seule façon de mettre fin à sa souffrance. Le fait d’avoir peur est déjà une souffrance. Vivre dans la peur nous empêche d’exprimer notre créativité. En prenant conscience de nos peurs, on peut s’en détacher. Quand la peur disparaît la créativité peut naître. Nous avons souvent tendance à fuir ou à ignorer nos peurs qui reviennent subtilement. En observant notre mental on prend conscience de nos peurs et de leur provenance. Souvent c’est la peur de souffrir qui nous tourmente. Observer cette souffrance permet de prendre conscience de la peur qui en découle. C’est la prise de conscience. En un instant nous avons compris et nous n’avons plus peur. Par exemple, nous souffrons depuis la perte d’un proche. En regardant de près cette souffrance nous prenons conscience de notre attachement à cette personne et de notre peur de rester seul.

Merci à Jiddu Krishnamurti pour ce fabuleux livre intemporel !

Retrouvez d’autres articles ici.