La population hispanique aux Etats unis est relativement pauvre, peu éduquée et a donc peu accès aux soins médicaux. Ce sont des personnes qui ont immigré du sud et du centre de l’Amérique. Malgré cette situation difficile, c’est la population américaine qui a sans doute la plus longue espérance de vie. Les scientifiques parlent de l’« Hispanic Paradox ». 

Pourquoi les latino-américains ont tendance a avoir une meilleure santé, moins d’obésité, de cancers et de problèmes cardiaques ?

La folie des haricots

Cela tiendrait à leur consommation importante d’haricots et de lentilles.

En fait, c’est plus généralement une consommation importante de légumes (au détriment de la viande) qui permet de garder la forme, éviter un surpoids et les problèmes cardio-vasculaires qui vont avec. C’est en particulier les légumes à basse charge glycémique et riches en fibres qui permettent un meilleur contrôle du poids.

La plupart des américains (et j’imagine des français!) ne savent pas à quel point la consommation de haricots est bénéfique pour la santé.

Les haricots mais pas que

Manger certains légumes comme les lentilles, pois chiches ou haricots rouges le soir peut avoir des effets sur l’organisme jusqu’au lendemain matin : appétit, apport alimentaire et réaction au sucre différents. On parle de « second meal effect »

 La consommation d’haricots rouges le soir a des effets bénéfiques sur le risque cardiométabolique (diabète, maladies cardiovasculaires etc) et les hormones de régulation de l’appétit.

Les légumes notamment les haricots entiers contiennent aussi des composants qui bloquent nos enzymes qui sont sensées digérer l’amidon (« starch blocking »). Ainsi, ils permettent un meilleur contrôle du poids et aident à lutter contre le diabète de type 2.

Bien cuit pour éviter la lectine

Sur le banc de l’accusé, la lectine contenue dans nos légumes de tous les jours n’est pas dangereuse pour l’organisme. Les haricots rouges contiennent des lectines pouvant être nocives uniquement s’ils ne sont pas cuits correctement (trop durs car pas assez cuits). Au contraire, les haricots et les autres légumes sont bénéfiques en réduisant l’inflammation de notre organisme. 

Un peu plus végétarien pour se faire du bien

La nourriture végétale entière tels que les fruits, légumes, céréales entières, noix et poisson diminue le risque de mortalité toutes causes confondues. Au contraire, la viande rouge et de la viande transformée augmentent le risque de mortalité toutes causes confondues. 

Pour revenir à nos haricots, ils contiennent des protéines, du fer, du zinc, folate, potassium et des fibres mais peu de gras saturé, sodium et aucun cholestérol.

Alors pourquoi s’en priver ? SI SI SENOR !!

Résumé extrait de Michael Greger, How Not to Diet.

Retrouvez d’autres articles sur les bénéfices des fruits et légumes.

#sportsauvage